Vous venez tout juste d’adopter un nouveau minou ou un nouveau pitou et vous souhaitez à tout prix réussir à créer l’harmonie entre vos deux compagnons?

C’est possible d’y arriver! Toutefois vous devrez faire preuve de patience en plus de bien préparer cette rencontre dans le but d’éviter un fiasco. Voici comment vous y prendre;

Avant l’arrivée à la maison :

• Offrez le plus de hauteurs possible dans chaque pièce de la maison pour que le chat puisse s’enfuir du chien en tout temps. Assurez-vous que ces hauteurs soient inatteignables par le chien.
• Privilégiez des arbres à chat en hauteur (1,5 à 2 mètres).
• Mettez la nourriture et l’eau du chat sur un meuble de façon à les rendre inaccessibles pour le chien; le but est de créer un endroit sécuritaire où le chat ne se fera pas déranger lorsqu’il mange.
• Faites la même chose pour les endroits de repos du chat : prévoir un endroit où le chien ne pourra pas monter. Déposez-y le lit du chat (couverture ou coussin). Il doit s’agir d’un endroit sécuritaire où le chien ne pourra pas déranger le chat.
• Offrez des cachettes accessibles seulement au chat, de façon à lui permettre au besoin de se mettre à l’abri du chien.

À l’arrivée à la maison :

• Évitez tout contact direct entre les animaux.

• Ne jamais tenir le chat dans vos bras ou le mettre dans une cage de transport. Le chat doit pouvoir se sauver en tout temps s’il a peur du chien.

• Même si le chat était dans la maison avant le chien, il est préférable de l’isoler dans une pièce avec toutes ses choses (litière, nourriture, eau, jouets, gâteries).

– Laissez le chat s’habituer à son isolation. Cachez des gâteries un peu partout et jouez avec lui régulièrement.

– Le chien et le chat peuvent se sentir et se toucher les pattes sous la porte, mais sans plus.

ASTUCES : Un chat calme se promène la queue et la tête bien hautes. 

L’introduction du nouvel animal :

• Laissez librement sortir le chat en l’absence du chien en ayant pris soin de mettre préalablement des gâteries partout dans la maison, surtout aux endroits les plus fréquentés par le chien. Une association positive doit se créer entre le chat et l’odeur du chien.

• Faites des séances de 10 minutes où les deux animaux se verront de loin à travers une petite ouverture, de chaque côté de la porte tout en leur donnant à chacun leur nourriture ou gâterie préférée.

• De jour en jour, réduisez la distance entre la nourriture ou les gâteries données à l’un et à l’autre. Observez comment le chien et le chat se comportent : s’ils continuent à manger malgré la distance de plus en plus courte, c’est bon signe. Si l’un des deux arrête de manger, il faut reculer les bols de nourriture à la distance précédente le temps que les animaux s’habituent de nouveau.

– Il est possible de faire des séances similaires, mais au lieu de la porte comme barrière de sécurité, vous pouvez tenir le chien en laisse.
– ATTENTION : ne jamais tirer ou donner des coups sur la laisse pour tenter de rappeler votre chien à l’ordre, de le punir ou de l’empêcher d’aboyer. Si votre chien démontre de l’agressivité envers  le chat, le punir pourrait aggraver la situation; détournez plutôt son attention et séparez les animaux. Tentez de les réunir de nouveau un peu plus tard.
 – Optez pour une approche basée le renforcement positif. Récompensez votre chien ou votre chat avec une récompense : jouets, nourriture, caresses, etc. Il s’agit de trouver celle qu’il préfère.

• Lorsque vos animaux mangeront près l’un de l’autre, laissez votre chat circuler librement dans la maison. Assurez-vous que le chien ne réagit pas excessivement lorsque le chat joue près de lui. Un chien peut être calme devant un chat calme, mais certaines séquences de prédation instinctives peuvent se déclencher à la vue d’un chat qui bouge rapidement. Jouer avec le chat en présence du chien en laisse pourra vous permettre de faire cette vérification.

Deux types de situations problématiques sont à surveiller :

1. Si, en présence du chat, le chien grogne, il faut exercer une grande vigilance : ne pas les laisser seuls sans surveillance et maintenir le chien en laisse. Dès que le chien démontre des signes de calme en présence du chat, le récompenser (mais ne jamais le punir lorsqu’il grogne). Une consultation avec un éducateur canin peut être utile dans ce contexte.

2. Si le chien grogne en présence du chat, et que son corps est raide, et qu’il demeure complètement focalisé sur le chat même si on lui offre de la nourriture savoureuse, il faut contacter un éducateur canin. Il s’agit là d’une réaction excessive.

QUOI ABSOLUMENT ÉVITER: 

• Laissez toujours la porte de la pièce d’isolement ouverte, de sorte que le chat puisse s’y réfugier au besoin pour se reposer ou se rassurer.

• Ne punissez jamais les grognements ou les aboiements entre les animaux. L’un et l’autre doivent connaitre la distance à garder en présence de l’autre.

• Supervisez toujours les rencontres :
– Quels sont les antécédents de votre chien : a-t-il déjà eu des altercations avec lésions avec un chat ou un plus petit chien?
– Apprenez à reconnaitre les signaux que votre chien donne avant une attaque/morsure.
– Ayez à proximité un objet mou, mais assez rigide pour séparer les animaux en cas de bagarre. N’utilisez jamais vos mains ou vos pieds, vous pourriez vous faire mordre.

• En cas de problème, isolez les animaux et contactez un spécialiste en comportement animal

Référence : De main de maître – Cohabitation entre chiens et chats : Pour que le rêve devienne réalité!